LE TEMPS EST RELATIF

C’est fou le temps que l’on peut passer sur le web et les médias sociaux. Et que dire de l’énergie déployée! J’en étais sûrement conscients (mais je ne voulais pas le savoir au fond).  Cette expérience m’a définitivement ouvert les yeux.  Et APRÈS 40 ANS, CE GENRE DE CHOSE COMMENCE À VOUS FAIRE RÉFLÉCHIR (le temps qui passe).

 

À titre d’exemple, prenez une joute sportive. L’équipe perdante ressent la pression du cadran d’une façon différente des joueurs de l’équipe adverse.  Pour imager le concept à la canadienne, pensons à une fin de match de hockey.  Les joueurs de l’équipe qui tire de l’arrière 1 à 0 à 60 secondes de la fin ne voient pas cette dernière minute de jeu de la même façon que l’autre équipe.  Pour les premiers, chaque seconde qui s’égrène au cadran en est une de plus vers la défaite. Pour les autres, ça peut paraître interminablement long.  La victoire est proche et loin à la fois.

Quel est le rapport dans le contexte de cet article?  Suivez le guide.  Accrochez-vous bien et poursuivez votre lecture car cette expérience fut pour moi très révélatrice.

2 x 20 À 30 MIN PAR JOUR CHRONOMÉTRÉ

L’idée est de réussir à envoyer et à répondre à vos courriels en 20 à 30 minutes MAXIMUM en 2 périodes dans votre journée (ce qui représente donc 40 à 60 minutes au total).  Le créateur de ce défi, Leo Babauta (article; A mindful Guide to Email in 20 Minutes a Day) indique que l’important est de limiter ses sources de distractions pour y arriver.  Autrement dit, le multi tasking ne serait pas un gage de réussite dans ce cas précis.  Pour arriver au fil d’arriver avec la médaille, on doit donc se consacrer à une seule tâche à la fois et ce à 100%. Dans ce cas-ci, on parle de NOS COURRIELS.

 

Il nous partage un TRUC SUPER EFFICACE soit de demander à quelqu’un de confiance (qui ne trichera pas) de le faire avec vous et de miser un bon montant d’argent.

 

Dans son cas, on parle de 1000$.

 

Disons que c’est un super incitatif pour ne pas perdre (ou pour gagner). Celui/celle qui dépasse les 40-60 minutes par jour (2 sessions de 20-30 min) devra donner cet argent à l’autre.

 

N.B. L’auteur et son complice avait droit à 30 minutes par session (comme il l’indique dans son article).  Mais comme il dit avoir réussit à le faire en 20 même si les règles leur autorisaient 30, j’ai pensé donner ce ‘buffer’ de 10 minutes de toute façon pour ceux et celles qui aimeraient essayer.  C’est ce que j’ai fait.

 

Les premiers jours, j’ai eu cette petite voix qui me relançait sans cesse; ‘’ouen, c’est ben cool ton projet 2 x 20-30 min par jour. Mais attend de voir la sh*tload de courriels qui va t’attendre patiemment en fin de journée et qui va s’accumuler.’’

 

À cette petite voix du ‘’CE N’EST JAMAIS ASSEZ’’ je dis ‘va donc prendre une marche’ (pour ne pas dire autre chose. Restons poli).

 

J’AI UN SMARTPHONE DEPUIS L’ÉTÉ 2016

‘’Tu vas voir.  Quand tu en auras un, toi aussi, tu comprendras.’’

Ça, c’était ce que me disait un client avant que je ne possède un cell.  Ayant déjà eu 2 cellulaires flip-phone au début des années 2000 en plus d’un paget (les plus jeunes d’entre vous ne sauront probablement pas de quoi il s’agit), je ne voulais tout simplement pas d’un smartphone (téléphone intelligent).  À l’époque, il y a une quinzaine d’années déjà, c’était pour le travail.  Je devais être joignable en tout temps.  Dès lors, j’ai très vite compris tout le pouvoir de ce concept; ‘ÊTRE JOIGNABLE EN TOUT TEMPS’. Et je l’avais consciemment rejeté.  Moi qui fut si longtemps vu par certains comme un dinosaure allait finalement rejoindre la ‘’tribu des branchés’’.

Je sais pertinemment aujourd’hui que le SMARTPHONE active beaucoup trop mon ‘hamster mental’ et que, dans ces moments d’affairement frénétique, je m’épuise physiquement et mentalement.

 

J’essaie donc de voir MON téléphone intelligent pour ce qu’il est; un outil et non une extension indispensable de mon être (du moins EN CE QUI ME CONCERNE ET dans MA situation actuelle).

 

DERNIÈRE MINUTE DE JEU DANS CETTE TROISIÈME PÉRIODE

C’est quoi le rapport dans le contexte de cet article?  Rappelez en début de ce billet blogue.

 

La partie de hockey.

La dernière minute de jeu.

 

Imaginez que vous êtes au moment où il ne vous reste plus que 60 secondes à votre vie.  Je suppose que là, on se sent un peu comme l’équipe perdante.  Le temps file trop vite vers la  »défaite » (enfin. Tout dépend de notre vision de la vie et de la mort, de ce cycle infini où l’un et l’autre se nourrisse. Ça pourrait faire une autre belle discussion).

 

Je me souviens du père de mon père qui a terminé sa vie à l’hôpital.

 

Suite à une chute sur la glace en voulant aider une autre personne, il a subi plusieurs opérations. Ce fut un peu le début de la fin à son âge vénérable.

 

Alors à la fin, il s’est ‘laissé aller doucement’.

‘‘J’ai eu une belle vie’’ disait-il.

 

Il était heureux, en paix.  Il avait vécu pleinement.  Son passage sur cette terre l’avait comblé. 

Riche de ses enfants.  De sa femme. D’une vie simple.  Il ne résistait plus à cette vérité; celle de la mort.  Il l’embrassait en quelque sorte comme la continuité de la vie et non comme une fin. Quel puissant exemple que cet homme d’une grande humilité. Jusqu’à  la fin, il fut pour moi une immense source d’inspiration. Encore aujourd’hui après sa mort, il continu à m’émouvoir.  Il est presqu’un mythe dans la famille. Une figure hautement positive.  J’en ai des frissons en y repensant et en écrivant ces lignes.

 

En prenant du recul, ce DÉFI 21 JOURS COURRIELS ZEN fut donc bien plus que de me chronométrer 2 x 20-30 minutes par jour.  Cette expérience personnelle m’a permis de me questionner sur mes valeurs, mes désirs et mes objectifs de vie. La santé, le temps et l’AMOUR sont parmi les éléments les plus importants dans ma vie (peut-être aussi de la vôtre que sais-je).

Où je mets mon énergie et mon temps, je vois cela un peu comme la troisième période d’une partie de hockey (ou de tout autre sport qui vous parle davantage).

 

J’ai envie, à la fin,

d’être comme Gérard Blais,

mon grand-père décédé.

 

 

Faire partie de l’équipe gagnante et non de celle qui trouve que le temps va toujours trop vite avec un sentiment de défaite dans le fond de la gorge.

 

DANS CE MONDE DU DUALITÉ où il est facile de désigner ceci comme étant bien et ceci comme étant mal, il serait aisé dans mon cas de catégoriser la technologie cellulaire, le web et les médias sociaux comme faisant partis du deuxième (mauvais).  Peut-être même est-ce l’impression que vous avez retiré de l’article. Mais dire que c’est mal serait un peu hypocrite de ma part dans les circonstances.  Car si vous lisez ce billet, c’est grâce à la technologie.  Car si ce n’est de la bouche d’une autre personne, c’est possiblement parce que vous avez entendu, vu ou lu sur et de moi par You tube, Facebook, l’infolettre ou d’autres médiums que vous êtes ici.

 

Mais ce que ce DÉFI 21 JOURS COURRIELS ZEN m’a surtout appris, c’est que j’ai un grand besoin de VIVRE en PLEINE CONSCIENCE et mieux encore, en PLEINE PRÉSENCE (comme dirait Fabrice Midal dans son livre ‘Foutez-vous la paix’).  Et l’une des façons que j’ai trouvé pour y arriver est de mieux gérer mon temps passé sur le web (sur mon ordinateur et mon cellulaire). D’établir mes priorités selon mes objectifs de vie, de prendre régulièrement du recul pour analyser la situation puis de prendre les actions nécessaires afin de maintenir l’équilibre entre mes besoins d’entrepreneur et personnel/ATTENTES/santé physique et mentale.

 

QUELQUES INFOS EN BONUS

 

Tout sur ce DÉFI 21 JOURS COURRIELS ZEN

Mon aventure en 5 vidéos est disponible sur la chaîne pour les membres de SLOWTRAINING.CA dans la catégorie ‘’Le LAB’’.  J’y partage d’autres réflexions, des idées, des exercices et des trucs qui me sont venus en tête lors de ce défi et qui m’ont aidé à évoluer.

Vous avez même droit à 21 JOURS GRATUITS D’ESSAIS en vous inscrivant.


 

Le SHOWER (moment PODCAST)

Je profite enfin de l’occasion pour vous partager ce lien vers un PODCAST de HMSEB.  Il s’entretient avec Patrick Lagacé sur son expérience de débranchement des médiums numériques.  Dans le cadre de ce billet blogue, c’est tout à propos.

 

 

EXPÉRIMENTER

OSER

ÉVOLUER

Share This